Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2014

retourner à Lavau

DSC06053.JPG

Retourner à Lavau sur Loire, c'est pour nous inaugurer la belle saison. L'observatoire de Kawamata nous invite à la promenade, au regard panoramique sur la roselière et sur la Loire qui scintille là-bas. Près de la berge, les poissons font des bulles et des bonds, et la lumière est là, qui nous baigne entièrement. "Je peux me mettre torse-nu, maman ?" C'est tout le corps qui sourit à la chaleur et au paysage. Les photos sont toutes réussies, les structures en bois aident à cadrer, le bonheur du photographe, des images toutes en bleu, gris et or. Et trois petits gars qui s'en donnent, qui s'en donnent...

DSC06056.JPG

DSC06044.JPG

DSC06063.JPG

DSC06064.JPG

DSC06057.JPG

DSC06049.JPG

DSC06074.JPG

DSC06091.JPG

DSC06100.JPG

DSC06108.JPG

DSC06124.JPG

DSC06129.JPG

DSC06130.JPG

DSC06153.JPG

08/03/2014

hein, c'est bien le printemps, maman ?

DSC05822.JPG

Il n'aura fallu que quelques signes pour en être sûrs : le printemps est là !

Les bébés chèvres naissent à la ferme et c'est sous nos yeux que Jade et Jaspe ont vu le jour ! La ferme pleine d'enfants ce jour-là et les tracteurs allant bon train, les vaches attendant qu'on les mène au pâturage après la traite, elles aussi impatientes de grand air et de lumière.

Des cheveux coupés pour la toute première fois et la naissance, sous la tondeuse, d'un petit garçon pour remplacer le bébé, hum !...

Ce séjour improvisé tout là bas, tout au nord de la Bretagne, là où l'on parle breton et où la lumière est si transparente quand le printemps arrive. Une tribu de garçon chez une tribu de filles et, tout naturellement, des liens d'amitié qui se resserrent. Des jeux, des regards complices, comme si nous nous étions vus la veille. Ces petites filles qui s'envolent aujourd'hui pour leur retour au Cameroun, si loin, si chaud, nous nous reverrons cet été, c'est promis, bon voyage !

Et à notre retour à la maison, les magnolias avaient sorti toutes leurs fleurs, et nous avons sorti les jeux sur la terrasse : enfin, le printemps est là !

DSC05810.JPG

DSC05828.JPG

DSC05831.JPG

DSC05891.JPG

DSC05893.JPG

DSC05943.JPG

DSC05945.JPG

DSC05981.JPG

DSC05982.JPG

DSC06012.JPG

DSC06013.JPG

DSC06014.JPG

17/11/2013

retour de forêt

DSC04907.JPG

Pour une fois j'avais décidé de laisser le travail attendre demain, comme ça devrait être le cas tous les dimanches. Le ciel bas et gris, les arbres qui flamboient, une envie vieille de plusieurs jours déjà, nous sommes partis faire notre première promenade de l'automne dans la forêt.

Le froid piquant rosissait les joues de Lucien et le sourire ne l'a pas quitté un instant. Il fallait régulièrement se pencher pour admirer les "petits pignons" (champignons) ou grimper sur des troncs en équilibre. Marcher exprès dans les flaques, ramasser un peu de mousse et des petites pommes de pin pour notre décor d'automne qui habillera la table quelques jours.

Alexandre a voulu absolument ramasser du bois mort pour le poêle, quant à Matthias, il avait bien sûr pris son fusil, au cas où un Indien malveillant aurait pointé le bout de son nez derrière un arbre...

DSC04897.JPG

DSC04855.JPG

DSC04853.JPG

DSC04883.JPG

DSC04851.JPG

DSC04902.JPG

28/09/2013

les récoltes et le feu, les pommes et la sorcière

DSC04471.JPG

C'est une période contrastée, avec des récoltes, des cueillettes et de grands feux. La lumière change sans cesse, c'est le temps des derniers bouquets.

Alexandre a planté un nouveau Boskoop rouge dans le verger pour remplacer le Feuilloux qui avait séché cet été. On lui a mis un noeud rouge et l'appelons le Roi du verger, afin de l'encourager et qu'il s'enracine bien. Papy a emmené les enfants ramasser un premier grand panier de pommes et ici nous en récoltons déjà quelques unes, des pommiers plantés il y a trois ans.

Il y a eu la grande fête du Moyen-Age et les enfants ne s'en lassent pas. Cette année nous n'avons fait qu'apercevoir la sorcière, attablée et nous tournant le dos. Les grands fanfaronnent car elle ne leur a pas fait peur ; quant à Lucien, lui ne l'a pas vue, ouf !

DSC04472.JPG

DSC04475.JPG

DSC04521.JPG

DSC04525.JPG

DSC04516.JPG

DSC04532.JPG

DSC04549.JPG

DSC04563.JPG

DSC04567.JPG

DSC04569.JPG

DSC04581.JPG

DSC04618.JPG

DSC04619.JPG

DSC04632.JPG

DSC04631.JPG

DSC04616.JPG

DSC04633.JPG

02/09/2013

bonjour septembre !

DSC04428.JPG

Septembre est le mois que je préfère, c'est comme l'été en plus doux.

Les journées sont toujours aussi belles mais la lumière est plus tendre et dorée. On peut tondre le jardin en culotte sous la chaleur et le soir revêtir le gilet douillet que l'on n'avait pas porté depuis longtemps.

Les fleurs du jardin en ont encore pour plusieurs semaines à s'épanouir, même s'il faut commencer à penser à la préparation du potager pour l'automne. Il y aura quelques récoltes après les tomates à profusion, des pommes, des citrouilles, encore plein d'aromatiques.

Nous retournerons au canal, nous irons saluer les chèvres et leur donner du foin.

Et malgré les journées qui trépident, chacun vaquant à son métier, qui d'écolier, qui de bébé à la halte-garderie, qui de maman ou papa loin au travail, nous resterons pieds et poings liés, famille unie et solidaire je l'espère, je le travaille en tout cas.

Et je referai du pudding aux asperges. Ou à autre chose : le pudding c'est chic, c'est bon et ça utilise plein d’œufs !

DSC04425.JPG

DSC04426.JPG

DSC04429.JPG

DSC04431.JPG

DSC04376.JPG

DSC04377.JPG

DSC04378.JPG

DSC04395.JPG

DSC04414.JPG

DSC04410.JPG

DSC04404.JPG

DSC04390.JPG

17/06/2013

il pleut

DSC03497.JPG

Il pleut, mais heureusement, les doudous ont de la compote pour leur petit-déjeuner et les entomologistes en herbe peuvent étudier au bureau.

Il pleut, mais heureusement, le défilé de la kermesse et les danses sur le podium se sont déroulés à sec.

Il pleut, et qu'est-ce qu'on peut faire quand il pleut tout le temps, qu'il faut mettre encore les manteaux pour partir à l'école le matin au mois de juin, les bottes pour jouer dehors, qu'il faut allumer la lumière parfois dans la journée ?

On peut aller au restaurant thaï. Heureusement.

DSC03492.JPG

DSC03489.JPG

DSC03490.JPG

DSC03356.JPG

DSC03364.JPG

DSC03381.JPG

DSC03421.JPG

DSC03435.JPG

DSC03572.JPG

DSC03576.JPG

Psssttt : bravo à Cécile et à Sylvie les fidèles ! La surprise arrive bientôt...

23/04/2013

le retour du soleil

 

DSC02996.JPG

Le soleil et la chaleur reviennent et, avec eux, la sensation de la liberté et des journées ouvertes, offertes. On se réconcilie avec le jardin, avec les champs, on boit la lumière, on se roule dans l'herbe et on peint les arbres encore presque nus.

Bientôt nous pourrons ressortir les shorts et les tee-shirts. Il faudra tondre de nouvelles allées, finir de ramasser le bois mort tombé cet hiver et retourner courir les chemins et les berges du ruisseau. Lucien a deux ans, il pourra nous suivre presque partout maintenant. Jouer au foot, herboriser, sortir tous les jouets de la salle de jeu sur la terrasse.

Ne rien faire, se chauffer au soleil, sécher enfin toute cette pluie que cet hiver si long nous a déversée.

Toutes les portes, toutes les fenêtres sont désormais ouvertes et la maison respire, comme nos corps et nos esprits s'aèrent après une longue période de confinement.

Les journées s'allongent et bientôt nous pourrons reprendre nos promenades d'après-dîner dans le chemin de madame S. pour assister au grand spectacle du coucher du soleil.

DSC03021.JPG

DSC03020.JPG

DSC03022.JPG

DSC03028.JPG

DSC03031.JPG

DSC03030.JPG

DSC03042.JPGDSC03044.JPG

 

18/01/2013

le bel hiver

DSC02477.JPG

Après les promesses de beaux jours, l'hiver est revenu en force. Le froid d'abord, puis, cette nuit, la neige, youpiiiee !

Ce matin au réveil, tout était transformé. Du blanc partout partout qui irradie la lumière dehors et transforme celle à l'intérieur de la maison. Le silence profond, tous les bruits absorbés et sur la petite route devant, les voitures si rares qu'on pourrait les compter sur les doigts de la main. Les arbres transformés en cristal et tous les chats déguisés en renards des neiges.

Je ne devais pas travailler aujourd'hui. Quand je me suis levée, j'ai allumé tout de suite le poêle pour que sa lumière chaude dialogue avec la blancheur qui entrait par les fenêtres. Lui se préparait déjà, mais les enfants dormaient encore et j'ai profité de ces moments de silence dans la maison.

Ils n'iraient pas à l'école, les cars ne passent pas, même les maîtresses sont pour la plupart restées chez elles. Le cousin vient passer toute la journée avec nous. Nous irons un peu dehors ; les grands se lanceront des boules de neige et Lucien découvrira le crrr-crrr de la neige sous les bottes et son goût dans la bouche. Puis nous rentrerons nous sécher et profiter de la chaleur de la maison. Je ferai du thé, un gâteau, saupoudré bien sûr de sucre glace, et j'allumerai sûrement quelques bougies.

Il a neigé, c'est la fête !

DSC02462.JPG

DSC02445.JPG

DSC02452.JPG

DSC02486.JPG

DSC02480.JPG

DSC02439.JPG