Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2016

allez les bleus !

DSC00045.JPG

Et vive la France et les patates frites !

DSC00046.JPG

DSC00047.JPG

01/01/2016

bonjour 2016

DSC01542.JPG

2016 est arrivé et je sais que cette année nous portera chance. Je suis née un 16 et c'est chaque fois un jour qui me fait vibrer. Le nombre lui-même me paraît des plus positifs et quand je le croise, il me semble porteur d'un petit quelque chose en plus, encore mieux que le 9 qui est un de mes chéris, et bien mieux à coup sûr que le 15.

J'ai des projets plein la tête et je compte mener à bien tout ce que je n'ai pas pu faire l'an passé. Je me sens pour cela une énergie folle. Pour les princes de ma famille dont j'ai la joie d'accompagner les jours et pour moi-même, il y aura en 2016 des moments de partage plus nombreux et des liens renforcés, des connexions renouvelées vers les bêtes, les plantes, les autres, le monde et l'art.

Je retournerai peut-être enseigner un peu, mais je compte aussi sur de beaux chantiers et il me faudra un peu plus de rigueur pour des soirées préservées, rien qu'à nous deux, avec plein de place pour des conversations, de bons films, du thé chaud et des aiguilles et de la laine entre les mains.

A vous tous mes amis lecteurs, je souhaite une année 2016 pleine de douceur et de sérénité.

DSC01543.JPG

DSC01544.JPG

DSC01546.JPG

DSC01547.JPG

27/12/2015

joyeux Noël !

DSC01724.JPG

02/12/2015

12 mois

IMG_0728-1.JPG

Ce dernier bébé fait ma fierté et je tâche de profiter de chacun des moments que nous partageons. Je reste toujours étonnée devant son air réfléchi et rêveur, et sur ces photos de ce premier anniversaire c'est son regard plein d'intériorité et la posture de sa main qui me frappent et me rappellent cette toute première photo extraordinaire après sa naissance. Plus que circonstancielles, ces attitudes me parlent et m'en disent long sur sa façon d'être au monde.

C'est aussi un petit garçon volontaire, très tonique. Il sera sans doute hypersensible comme ses frères, mais son ancrage dans le moment présent n'est qu'à lui. J'ai hâte de le voir grandir, de le découvrir toujours plus, de faire de mieux en mieux sa connaissance.

Nous passons, ô chance, toutes nos journées ensemble, quand tous sont partis au travail ou à l'école, et notre rythme est marqué par les repas, les changes, les jeux et les tétées, mettant tout le reste, travail, soins de la maison et du jardin au second plan.

Je suis sûre que, comme tous mes enfants, il a beaucoup à m'apprendre et je me régale chaque jour de le regarder vivre. Ses premiers pas sont chaque jour plus sûrs, bien sûr il escalade tout et collectionne les hématomes, mais ses nuits sont désormais complètes et il a appris depuis peu à lover sa tête dans mon cou en guise de câlins.

Mais ce que j'aime au moins autant, c'est le regard de ses frères sur ce bébé et les liens qu'ils tissent petit à petit, pour toute la vie.

Bon premier anniversaire, Philippe !

IMG_0731.JPG

IMG_0732.JPG

02/04/2015

poisson d'avril

DSC08590.JPG

J'étais absorbée par mon travail et ne me suis rendu compte de rien.

J'ai bien senti à un moment une certaine animation parmi mes lutins et de temps à autre l'un d'eux qui venait à mon épaule regarder mine de rien mon écran.

C'est quand je suis sortie que le vent, faisant voleter mes poissons en papier, m'a fait croire un instant que mes ailes d'ange avaient enfin poussé.

Ce premier avril, je ne l'oublierai pas, car certains de mes poissons portaient des messages drôles et tendres. Et ces messages-là, quand c'est écrit, ça veut bien dire que c'est vrai !

DSC08599.JPG

DSC08600.JPG

DSC08580.JPG

DSC08583.JPG

DSC08585.JPG

22/01/2015

just married !

janv 2015 045bis.jpg

Je me suis rarement sentie aussi contente, aussi sûre de moi que ce jour-là et je crois que c'était pareil pour lui. Nous avions pensé que ce serait juste une formalité et nous avions dit pas de chichis, pas de complications, tout simple !

J'avais choisi quand même une robe écrue et, finalement, toute la tenue a été clairette. Quand je suis montée en voiture, les enfants qui m'attendaient m'ont dit "Tu es belle, Maman !" et le sourire n'a plus quitté ma bouche.

Les amis ont été parfaits, doux, prévenants, le poème que L. a lu était juste pour nous et, dans ce bistrot où nous avions dîné pour la première fois ensemble, les poissons suspendus au-dessus du bar nous attendaient. La musique était terrible et je crois qu'elle a plu aux enfants, à tous en fait.

Il était beau comme tout, serein, solide à mes côtés, et, après cette soirée légère, je peux désormais dire "mon mari", "mon époux". Cette fois, c'est pour toute la vie.

janv 2015 053bis.jpg

janv 2015 079.jpg

janv 2015 082.jpg

janv 2015 098.jpg

05/01/2015

bonne année !

DSC07826.JPG

Que 2015 soit pleine de projets, des tous petits et des grands, pleine aussi de rires, de sourires, de blagues, de légèreté, de jeux et de courses avec les cousins.

Pour cette nouvelle année, je m'engage à travailler moins, à dégager du temps rien que pour eux, à refaire le potager du Roy. Je veux plus de nature, plus de contact avec les bêtes, je veux une vie raisonnable et ancrée dans la terre qui nous nourrit. Je veux arranger mieux notre maison pour qu'elle ressemble enfin à une maison de vacances. Je veux reprendre le tricot et le dessin et partager tout cela avec eux. Coudre, coller, bricoler, tout ça ensemble, passer du temps à six, autour d'activités communes qui nous soudent et nous libèrent.

Et faire la sieste !

Bonne année !

DSC07822.JPG

DSC07828.JPG

05/02/2014

pour Joyce

DSC05755.JPG

Mes trois sont les plus beaux, chacun dans sa catégorie, mais celui-là, c'est vraiment un champion !

C'est le roi des bêtises, il est impulsif, maladroit, il tape, il crache, il jette, il casse, mais quand j'arrive avec l'appareil photo, voilà la tête qu'il me fait !

En plus, il s'agissait aujourd'hui de faire un portrait pour Joyce qui fête ses dix ans passés à GLA, alors vous pensez ! Joyce l'a eu tout nouveau né dans les bras et l'a accompagné pendant ses vingt-quatre premiers mois. Il ne s'en souvient guère bien sûr, mais dans son âme je suis sûre qu'il a gardé un peu de sons sourire, de sa joie de vivre, de ses baisers, de l'odeur de sa peau.

Moi-même, je n'oublierai jamais cette toute jeune fille, venue avec Molly me chercher à l'hôtel dans leur grande voiture à quatre roues motrices. Je n'oublie pas leur conversation en anglais, leurs rires, leur tranquillité, alors que pour moi tout tremblait, mon corps, mon cœur. Je venais de rencontrer un pays, j'allais à la rencontre d'un tout petit garçon.

J'étais immobile sur la banquette arrière mais je me souviens bien de la lumière, des cahots de la route qui monte indéfiniment vers Pétionville, de la végétation, des gens déambulant partout et, soudain, du dernier virage juste avant d'arriver à la crèche, le moment où l'on fait face aux grandes falaises crayeuses, de l'autre côté du paysage, et là, tout près, le cheval attaché qui broute paisiblement et le grand portail vert. Le klaxon, et le portail s'ouvre. Bientôt je vais descendre de la voiture, bientôt on va me guider vers l'intérieur de la grande maison où il m'attend, bientôt je vais devenir maman encore une fois.

Et, chaque fois que l'on se croisera pendant notre séjour, le rire de Joyce et son appel : "Sanderson ! Sanderson !", un appel plein de joie et de douceur, contenant tout son dévouement pour une cause : celle des petits enfants d'Haïti qui ont trouvé un refuge à GLA.

Le sourire de Joyce comme un refuge.

Bon anniversaire, Joyce !

DSC05753.JPG

DSC05754.JPG

24/12/2013

joyeux noël !

DSC05294.JPG

DSC05295.JPG

DSC05313.JPG

DSC05314.JPG

DSC05321.JPG

23/12/2013

neuf ans

DSC05262.JPG

C'est la fête d'anniversaire qu'il s'était choisi : avoir ses meilleurs copains, son frère et son cousin avec lui à la piscine.

Les autres mamans étaient d'accord aussi nous avons tous passé un après-midi à nager, sauter, plonger avec et autour de Matthias, mon premier-né que je sens encore, sitôt né, ramper sur mon ventre pour chercher mon sein il y a neuf ans.

C'était un moment important car toujours l'anniversaire d'un enfant est un moment spécial, mais aussi parce qu'à ce tournant de sa vie d'écolier, savoir que ces copains-là seront des amis pour la vie était très important.

Lui, toujours si inquiet de savoir si on l'aime, si on le reconnait pour ce qu'il est, si sensible à l'injustice ou à l'indifférence, devient chaque jour un garçon plus grand, plus réfléchi. Mais si, à la rentrée, il aura passé le cap qu'il a choisi et sera passé dans l'autre classe, je sais qu'il y aura encore plein de moments de câlins, de pleurs et de consolations, de cuisine à quatre mains, de discussions, de jeux.

Puissions-nous toujours nous rendre aptes à l'écouter, le comprendre, lui répondre quand nous le pourrons. Puisse-t-il toujours se sentir en confiance, entouré, baigné de bienveillance.

JOYEUX ANNIVERSAIRE, MATTHIAS !

DSC05253.JPG

DSC05252.JPG

DSC05251.JPG