Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2013

neuf ans

DSC05262.JPG

C'est la fête d'anniversaire qu'il s'était choisi : avoir ses meilleurs copains, son frère et son cousin avec lui à la piscine.

Les autres mamans étaient d'accord aussi nous avons tous passé un après-midi à nager, sauter, plonger avec et autour de Matthias, mon premier-né que je sens encore, sitôt né, ramper sur mon ventre pour chercher mon sein il y a neuf ans.

C'était un moment important car toujours l'anniversaire d'un enfant est un moment spécial, mais aussi parce qu'à ce tournant de sa vie d'écolier, savoir que ces copains-là seront des amis pour la vie était très important.

Lui, toujours si inquiet de savoir si on l'aime, si on le reconnait pour ce qu'il est, si sensible à l'injustice ou à l'indifférence, devient chaque jour un garçon plus grand, plus réfléchi. Mais si, à la rentrée, il aura passé le cap qu'il a choisi et sera passé dans l'autre classe, je sais qu'il y aura encore plein de moments de câlins, de pleurs et de consolations, de cuisine à quatre mains, de discussions, de jeux.

Puissions-nous toujours nous rendre aptes à l'écouter, le comprendre, lui répondre quand nous le pourrons. Puisse-t-il toujours se sentir en confiance, entouré, baigné de bienveillance.

JOYEUX ANNIVERSAIRE, MATTHIAS !

DSC05253.JPG

DSC05252.JPG

DSC05251.JPG

18/12/2013

nous aussi

DSC04968.JPG

Participer nous aussi à la fièvre des préparatifs. Nous aussi nous frayer une place dans les boutiques, humer le vin chaud du marché de Noël, nous bousculer sur les trottoirs, se serrer un peu plus la main pour ne pas se perdre.

Il faisait si beau, la ville rayonnait sous le soleil tout doux comme elle rayonne le soir venu sous les lumières de Noël.

Quelques emplettes, le cadeau d'une plume pour avoir été sage dans le magasin de maman, et le bon repas à la brasserie avant de repartir pour notre campagne reculée, encore toute pleine de champs d'oiseaux et porteuse déjà de toutes les promesses du printemps, accrochées aux branches sous la forme de bourgeons qui grossissent déjà.

DSC04967.JPG

DSC04971.JPG

DSC04974.JPG

DSC04975.JPG

DSC04977.JPG

07/11/2013

les gentils fantômes

DSC04796.JPG

J'ai beaucoup aimé cette journée et la soirée qui a suivi.

La fabrication secrète du chapeau les a tenus tout l'après-midi dans l'écurie, et quand ils se sont enfin déguisés le soir venu, ils étaient fiers de leur surprise. Quelques traits de crayon noir sur les joues de l'un, blanc sur les joues de l'autre et je les ai laissés s'éloigner dans la nuit pluvieuse et venteuse à souhait.

Notre Jack O'Lantern était fin prêt et quand ils sont revenus, leurs paniers pleins de friandises, nous avons mis la musique que nous écoutons toujours ce soir-là et tout le monde a dansé.

Le dîner était bien sûr tout orange de l'entrée au dessert et le film de gentils fantômes à la télévision était juste parfait.

Novembre, tu peux venir, nous sommes prêts.

DSC04811.JPG

DSC04820.JPG

DSC04815.JPG

DSC04781.JPG

27/01/2013

son anniversaire

DSC02534.JPG

C'était son jour et je lui ai souhaité un bon anniversaire dès le réveil, car je sais que ces mots peuvent colorer toute une journée, même quand celle-ci est remplie de travail, de petits soucis, de fatigues.

Pendant quelques mois nous auront 3 ans d'écart. Le juste bon nombre. Nous nous ressemblons sur bien des points, mais il a en plus la patience infinie et l'opiniâtreté qui me manquent parfois. Peut-être aussi de la clairvoyance ou de l'esprit de décision.

Nous faisons nos choix ensemble, mais je sais que, s'il entre plus de lumière encore dans la maison et si l'air et les enfants y circulent mieux, ce sera en grande partie grâce à lui.

DSC02536.JPG

DSC02545.JPG

DSC02521.JPG

DSC02526.JPG

DSC02551.JPG

DSC02552.JPG

DSC02553.JPG

31/12/2012

les dernières photos de 2012

2012 sera bientôt une année du passé et déjà j'ai envie avec elle de faire place nette pour accueillir 2013.

Un peu de ménage, ranger et nettoyer la maison, ordonner mon bureau, réorganiser la cuisine...

Pour ce nouvel an, je ne prendrai pas de grande résoution, mais plein de petites. Je sais que le monde ne changera pas ou si peu, mais je peux, moi, changer ma façon de voir le monde. Chausser enfin ces lunettes qui font voir toutes les étincelles de la vie comme des moments uniques. Mieux les voir pour mieux les vivre, mieux les goûter. Etre encore plus gourmande et que, avec les miens, nous soyions constamment à l'affut, curieux, prêts à savourer, la tête et le coeur souriants.

Que 2013 soit à tous une succession de moments doux, tendres, drôles, vertigineux, excitants, rassurants, parfois dans le silence, et parfois dans la grande musique de la vie.

DSC02290.JPG

DSC02263.JPG

DSC02243.JPG

DSC02244.JPG

DSC02247.JPG

DSC02248.JPG

DSC02253.JPG

DSC02238.JPG

26/12/2012

c'est Noël !

DSC02226.JPG

C'est une période riche en émotions et ressentis parfois opposés. Une extrême fatigue de tous à la maison, qui cohabite avec l'attente joyeuse et haletante de la fête de Noël.

Noël, c'est une projection de chacun vers un événement qui oscille entre deux pôles.

Une logistique compliquée pour tout organiser, la venue du Père-Noël, ici mais aussi chez les cousins et les grands-parents, la réunion de la famille autour de bons petits plats, le planning de la soirée de Noël, le goûter spécial qui précède cette soirée, l'anniversaire de mon grand de 8 ans quelques jours avant...

Et dans toute cette agitation, la recherche d'un silence intérieur tout tourné vers ce petit bébé, nu et fragile, né dans la pauvreté il y a plus de 2000 ans.

Les mamans savent dans leur coeur ce qu'un bébé qui naît peut apporter comme espoir fou. Les papas aussi parfois. Et même les grands frères. Et sans doute les grandes soeurs, les cousins, les papis et les mamies, les oncles et tantes, les voisins. Tous le savent, en fait, même si nous laissons parfois, dans notre ignorance, les contingences de la vie l'emporter.

Je me demande souvent, ces jours-ci, où cet enfant-là naîtrait s'il revenait aujourd'hui. Dans quelle famille, dans quelle société, dans quel pays ? Ce serait peut-être loin, en Haïti ou au Sahel. Ou peut-être dans la rue à Paris où ce petit garçon à peine plus vieux que Lucien est mort dans le froid l'autre jour...

 De quelle nature serait la pauvreté qui présiderait à sa naissance ? Et saurions-nous laisser tous nos tracas, petits et grands, pour nous tourner vers lui et lui offrir le meilleur de nous-mêmes ?

En tout cas la nuit de Noël ici a été joyeuse. Nous sommes allés écouter les derniers cantiques à l'église et au retour, nous avons cherché dans le ciel des traces du passage du Père-Noël, une lumière anormale, un sillage, un scintillement, une fumée... Comme il faisait déjà largement nuit, nous avions décidé de laisser nos chaussons bien rangés sous le sapin et quelques lumières dans la maison et bien nous en a pris, car il avait décidé cette année de commencer sa tournée par notre région. Aussi, quand nous sommes rentrés, a pu commencer le grand spectacle de la joie et de l'émerveillement des enfants. Ils n'auraient pas à attendre toute la nuit pour découvrir leurs présents, c'est souvent comme ça, chez nous.

Depuis, la salle de jeux est transformée en musée du jouet et il nous faudra à coup sûr un agrandissement de la maison pour pouvoir tout ranger !

DSC02235.JPG

DSC01991.JPG

DSC02060.JPG

DSC02057.JPG

DSC02186.JPG

Joyeux Noël à tous !

DSC02217.JPG

DSC02218.JPG

12/12/2012

20 mois

Lucien a vingt mois aujourd'hui.

C'est peut-être l'âge que je préfère, encore celui d'un bébé mais déjà le petit garçon se profile et on peut se projeter, imaginer le grand qu'il deviendra.

Lucien est mon troisième fils. Il est doux, calme, appliqué et n'a connu aucune des ruptures qu'ont vécues ses grands frères. Déjà, j'essaye d'imaginer si ce passé différent aura une influence définitive sur son caractère et je me demande si ce sera un enfant, puis un adulte particulièrement serein. Je l'allaite encore, il est très câliné, entouré et cette sécurité marquera certainement sa personnalité.

En attendant, ce petit garçon est joyeux et très autonome. Il aime par-dessus tout promener ses jouets et ses petites affaires dans un panier ou une boîte. S'il ne dit pas encore de mot, il chante, s'exprime par onomatopées et cris sur tous les tons. Le médecin avait souligné dès ses premiers mois que c'était un enfant "tout en communication" et c'est vrai qu'il est resté si expressif : vingt mois, c'est l'âge de mimiques et d'émotions dont je ne me lasse pas et qui me permettent de revivre ou de ré-imaginer le plus jeune âge de mes autres garçons.

A vingt mois, Matthias, visitait Paris et l'Irlande à mes côtés ; quant à Alexandre, il était encore Sanderson et m'attendait toujours en Haïti, pas toujour triste, pas toujours seul.

DSC02156.JPG

DSC02164.JPG

DSC00342.JPG

DSC00118.JPG

Haiti 096.jpg

Haiti 100.jpg

03/12/2012

de l'automne à l'avent

Nous nous souviendrons de la Sainte Cécile cette année, car le dîner dans la maison en bois des cousins s'est fait aux bougies, le vent tempétueux sifflant aux fenêtres.

Octobre et ses mille feux ont laissé la place à novembre, le mois noir des Bretons, et les belles couleurs du jardin disparaissent peu à peu, laissant les arbres et les plantes nus et endormis.

C'est dans la maison que tous se replient. Nous avons finalement décidé d'adopter la petite chatte grise qui sait déjà échanger avec les enfants câlins et jeux de pattes. Le feu dans le poêle brille désormais tous les jours et la grande pièce s'est parée de toutes ses petites lumières. La chaleur qui manque maintenant dehors est bien là, à l'intérieur, et c'est vers l'avent que nous nous tournons. Nous avons préparé le sapin et j'ai ressorti le calendrier qui égrènera les jours jusqu'au 24.

Kugelhopf, thé de Noël, bougies, anges et carols : à vous !

DSC02013.JPG

DSC02014.JPG

DSC02015.JPG

DSC02021.JPG

DSC02022.JPG

DSC02020.JPG

DSC02043.JPG

DSC02055.JPG

DSC02057.JPG

DSC02093.JPG

DSC02094.JPG

DSC02100.JPG

DSC02105.JPG

DSC02111.JPG

DSC02115.JPG

DSC02116.JPG

13/08/2012

août au balcon

En prenant ces photos l'autre jour, j'ai obéi à la nécessité de capter une lumière, une attitude et la solitude d'un moment.

Et me sont revenues ces autres photos qui datent de 2007. L'émotion qu'elles avaient suscitée en moi a trouvé un écho dans cette nouvelle prise de vue. C'est le même petit garçon, le même silence, le même mystère autour de ses pensées. Et une attente toute tendue vers l'avenir, mélange de sérénité et d'incertitude.

Mais sur la mélancolie qui émane des photos d'Alexandre bébé et qui m'avait emporté le coeur, domine désormais une présence au monde d'une grande force.

Cela fait tout juste quatre ans que nous nous sommes rencontrés et unis pour la vie, lui mon fils, moi sa mère.

DSC01474.JPG

DSC01477.JPG

DSC01476.JPG

DSC01475.JPG

92cd.jpeg

Sandersonathispost.jpg

Sandersonistoocute_.jpg

29/06/2012

baptêmes

Pour leur accueil officiel dans notre famille, dans la famille des chrétiens, pour qu'ils apprennent l'enseignement de Jésus et deviennent peut-être à leur tour des lumières pour leur entourage.

Ces baptêmes des deux plus petits de la famille sont des liens que nous souhaitions tisser entre eux, entre nous et avec tous ceux qui étaient venus.

2012_06_24_IMG_4220.JPG

J'ai aimé qu'il y ait, ce jour là, plein de personnes à la peau noire dans notre église de campagne qui n'en voit pas si souvent

2012_06_24_IMG_4227.JPG

2012_06_24_IMG_4245.JPG

Une belle journée tous ensemble réunis et dès le lendemain matin, un bébé plein de boutons de varicelle et des relents diurnes et nocturnes de gastro-enthérite chez d'autres, hum...

Les plaisirs de la vie de famille sont infiniment variés.