Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2014

{this moment}

Un rituel du vendredi qu'elle a initié.

Une photo seule, sans commentaire, montrant un moment de la semaine.  Un moment, simple, spécial, extraordinaire, que je veux fixer, savourer et mémoriser.

Si cela vous inspire, laissez un lien vers votre "moment" dans les commentaires pour que chacun puisse le voir.

DSC06728.JPG

14/02/2014

{this moment}

Un rituel du vendredi qu'elle a initié.

Une photo seule, sans commentaire, montrant un moment de la semaine.  Un moment, simple, spécial, extraordinaire, que je veux fixer, savourer et mémoriser.

Si cela vous inspire, laissez un lien vers votre "moment" dans les commentaires pour que chacun puisse le voir.

DSC05742.JPG

05/02/2014

pour Joyce

DSC05755.JPG

Mes trois sont les plus beaux, chacun dans sa catégorie, mais celui-là, c'est vraiment un champion !

C'est le roi des bêtises, il est impulsif, maladroit, il tape, il crache, il jette, il casse, mais quand j'arrive avec l'appareil photo, voilà la tête qu'il me fait !

En plus, il s'agissait aujourd'hui de faire un portrait pour Joyce qui fête ses dix ans passés à GLA, alors vous pensez ! Joyce l'a eu tout nouveau né dans les bras et l'a accompagné pendant ses vingt-quatre premiers mois. Il ne s'en souvient guère bien sûr, mais dans son âme je suis sûre qu'il a gardé un peu de sons sourire, de sa joie de vivre, de ses baisers, de l'odeur de sa peau.

Moi-même, je n'oublierai jamais cette toute jeune fille, venue avec Molly me chercher à l'hôtel dans leur grande voiture à quatre roues motrices. Je n'oublie pas leur conversation en anglais, leurs rires, leur tranquillité, alors que pour moi tout tremblait, mon corps, mon cœur. Je venais de rencontrer un pays, j'allais à la rencontre d'un tout petit garçon.

J'étais immobile sur la banquette arrière mais je me souviens bien de la lumière, des cahots de la route qui monte indéfiniment vers Pétionville, de la végétation, des gens déambulant partout et, soudain, du dernier virage juste avant d'arriver à la crèche, le moment où l'on fait face aux grandes falaises crayeuses, de l'autre côté du paysage, et là, tout près, le cheval attaché qui broute paisiblement et le grand portail vert. Le klaxon, et le portail s'ouvre. Bientôt je vais descendre de la voiture, bientôt on va me guider vers l'intérieur de la grande maison où il m'attend, bientôt je vais devenir maman encore une fois.

Et, chaque fois que l'on se croisera pendant notre séjour, le rire de Joyce et son appel : "Sanderson ! Sanderson !", un appel plein de joie et de douceur, contenant tout son dévouement pour une cause : celle des petits enfants d'Haïti qui ont trouvé un refuge à GLA.

Le sourire de Joyce comme un refuge.

Bon anniversaire, Joyce !

DSC05753.JPG

DSC05754.JPG

18/12/2013

nous aussi

DSC04968.JPG

Participer nous aussi à la fièvre des préparatifs. Nous aussi nous frayer une place dans les boutiques, humer le vin chaud du marché de Noël, nous bousculer sur les trottoirs, se serrer un peu plus la main pour ne pas se perdre.

Il faisait si beau, la ville rayonnait sous le soleil tout doux comme elle rayonne le soir venu sous les lumières de Noël.

Quelques emplettes, le cadeau d'une plume pour avoir été sage dans le magasin de maman, et le bon repas à la brasserie avant de repartir pour notre campagne reculée, encore toute pleine de champs d'oiseaux et porteuse déjà de toutes les promesses du printemps, accrochées aux branches sous la forme de bourgeons qui grossissent déjà.

DSC04967.JPG

DSC04971.JPG

DSC04974.JPG

DSC04975.JPG

DSC04977.JPG

13/12/2013

{this moment}

Un rituel du vendredi qu'elle a initié.

Une photo seule, sans commentaire, montrant un moment de la semaine.  Un moment, simple, spécial, extraordinaire, que je veux fixer, savourer et mémoriser.

Si cela vous inspire, laissez un lien vers votre "moment" dans les commentaires pour que chacun puisse le voir.

DSC05200.JPG

05/12/2013

dès le 1er décembre

DSC05004.JPG

Cette année nous aurons été prêts dès le 1er décembre. Le premier jour de l'avent était le jour où devait commencer cette année la frénésie qui nous mènera tous vers Noël. Un sapin décoré, le calendrier installé et son premier secret découvert, des petites lumières partout pour contrer les fins d'après-midis sombres, les bûches dans le poêle et.. le premier stollen de l'avent, le gâteau de Matthias.

Plusieurs paires d'yeux ont brillé particulièrement ce jour-là et, depuis, chaque soir, au moment où on allume le sapin.

Ô joie, les chambres de ces messieurs ont bénéficié d'un grand rangement et reçu, comme chaque année, leur lot de petites décorations, pour qu'on puisse penser à Noël même depuis son lit.

La maison est presque prête, il reste encore des tas de choses auxquelles penser, mais on a déjà évoqué ce qu'il faudra laisser au père-Noël et à ses rennes le soir de la fameuse nuit : sans doute un petit verre de vin, une part de gâteau au chocolat et des carottes.

DSC05023.JPG

DSC05024.JPG

DSC05029.JPG

DSC05061.JPG

DSC05146.JPG

DSC05149.JPG

DSC05079.JPG

DSC05025.JPG

Hep ! Pas de {this moment} cette semaine, rendez-vous next week !

29/11/2013

{this moment}

Un rituel du vendredi qu'elle a initié.

Une photo seule, sans commentaire, montrant un moment de la semaine.  Un moment, simple, spécial, extraordinaire, que je veux fixer, savourer et mémoriser.

Si cela vous inspire, laissez un lien vers votre "moment" dans les commentaires pour que chacun puisse le voir.

DSC04842.JPG

27/11/2013

Bartabas et Ronaldinho

DSC04589.JPG

J'aime revoir ces images, les premières photos de mes deux grands dans leurs nouvelles activités, leurs sourires de plaisir pur, leur fierté. Depuis septembre, nos semaines sont jalonnées par les séances, les entrainements, les matches, les répétitions. Pour eux, des rêves devenus réalité. Pas moins que Bartabas et Ronaldinho. Pour moi, la sérénité de les voir épanouis, motivés, volontaires.

Et dans notre nouveau rythme, il y a le mien, ces longues journées passées à la maison, à mon bureau certes, mais à la maison. Plus de longs trajets répétitifs, juste quelques rendez-vous de chantiers, des rencontres avec des clients, et la plupart du temps chez moi, avec la radio toujours, à dessiner, à rédiger, à réfléchir.

Hier j'ai repris le violoncelle, pour la première fois depuis de longs longs mois. L'impression de me retrouver, enfin. Le mercredi je peux désormais être presque toute à eux et ce matin, c'est le potager qui nous a encore réunis. Il reste du travail pour préparer le long repos qui précédera les vraies retrouvailles du printemps.

DSC04592.JPG

DSC04604.JPGDSC04454.JPG

DSC04645.JPG

DSC04648.JPG

23/11/2013

{this moment}

Un rituel du vendredi qu'elle a initié.

Une photo seule, sans commentaire, montrant un moment de la semaine.  Un moment, simple, spécial, extraordinaire, que je veux fixer, savourer et mémoriser.

Si cela vous inspire, laissez un lien vers votre "moment" dans les commentaires pour que chacun puisse le voir.

DSC04949.JPG

17/11/2013

retour de forêt

DSC04907.JPG

Pour une fois j'avais décidé de laisser le travail attendre demain, comme ça devrait être le cas tous les dimanches. Le ciel bas et gris, les arbres qui flamboient, une envie vieille de plusieurs jours déjà, nous sommes partis faire notre première promenade de l'automne dans la forêt.

Le froid piquant rosissait les joues de Lucien et le sourire ne l'a pas quitté un instant. Il fallait régulièrement se pencher pour admirer les "petits pignons" (champignons) ou grimper sur des troncs en équilibre. Marcher exprès dans les flaques, ramasser un peu de mousse et des petites pommes de pin pour notre décor d'automne qui habillera la table quelques jours.

Alexandre a voulu absolument ramasser du bois mort pour le poêle, quant à Matthias, il avait bien sûr pris son fusil, au cas où un Indien malveillant aurait pointé le bout de son nez derrière un arbre...

DSC04897.JPG

DSC04855.JPG

DSC04853.JPG

DSC04883.JPG

DSC04851.JPG

DSC04902.JPG