Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2011

en ville

DSC08427.JPG

12/05/2011

1 mois : siestes

Lucien a un mois !

DSC08306.JPG

DSC08349.JPG

DSC08374.JPG

02/05/2011

la vie dans les champs

DSC08365.JPG

Et la vie reprend, presque comme avant, avec les courses dans les champs et au bord de l'eau.

DSC08367.JPG

DSC08391.JPG

Presque comme avant, car désormais, la maisonnée compte un hôte de plus.

DSC08382.JPG

DSC08361.JPG

 

22/03/2011

le printemps des palefreniers

005.JPG

010.JPG

013.JPG

027.JPG

11/01/2011

mes rois

DSC07957.JPG

musée de Cluny, décembre 2010

DSC07962.JPG 

 

Je vis au pays des rois.

Ils sont parfois grimaçants ou manquent de sérénité, mais ce sont mes rois à moi. Et, ce qui est bien, c'est que je suis leur reine !

Ainsi, quiconque à la maison aura la fève ce soir, lorsqu'il devra désigner sa reine, me choisira !

Et dans trois mois, si tout va bien, un autre petit prince viendra étoffer la maisonnée, la bande des rois, des mecs, des michetons, des penne-zizis qui m'accompagne au quotidien, me construit, ma façonne et me fascine souvent... Il y aura trois petits qui courent, qui crient, qui réclament, qui inventent et qui rient, et le grand, le chef suprème, qui n'est pas toujours plus raisonnable !...

Vivement le printemps !

 

23/12/2010

C'est Pénélope !

C'est Pénélope qui gagne mon concours de poésie !

Non que je n'apprécie les vers des autres participants, si, si, il y en a de très bien (un bravo particulier à Virginie ! hi ! hi !), mais seule Pénélope a su faire de ma proposition tout un poème, et un poème à son image, c'est-à-dire drôle, doux et tendre, et en plus avec l'accent qui, parmi tous, m'émeut le plus !

Et Pénélope a, sur tous les autres concurrents, l'avantage d'avoir partagé avec mon Alexandre la vie à God's Littlest Angels en Haïti. Même s'ils ne s'y sont pas croisés, ce fait m'a permis d'avoir avec sa maman des échanges pleins d'émotions, d'inquiétudes, de joies.

Je vous embrasse toutes les deux très fort, Pénélope recevra son petit rien-rien tout neuf tout bientôt.

 

A tous un grand merci pour votre fidélité et un très joyeux Noël !

30/11/2010

jeu : neige en novembre...

Je vous laisse inventer la suite du proverbe,

amusez-vous bien !

(Allez, tiens, il y aura même un ti cadeau pour le ou la gagnante !)

 

DSC07771.JPG

DSC07773.JPG

DSC07775.JPG

 

24/11/2010

le pirate des Caraïbes et le Roi Arthur

DSC07665.JPG

02/11/2010

fin d'octobre

DSC07719.JPG

DSC07720.JPG

L'automne est bien là, les journées douces encore, les premiers feux dans la cheminée le soir, les histoires de sorcière et les lumières fantastiques dans les champs.

Il y a aussi les langueurs et les fatigues des premières semaines d'école et les vacances bienvenues.

On joue, on se dorlote, on savoure les premières brioches aux fruits confits qui annoncent Noël, et déjà on pense, un tout petit peu, au printemps et au petit frère ou à la petite soeur qui accompagnera sa venue.

DSC07725.JPG

09/09/2010

amour

Les jours et les mois passent et mon amour pour mes enfants grandit, grandit, grandit, jusqu'au vertige, celui qui indique qu'il faut garder clairement dans un coin de son esprit qu 'un jour ils vivront loin de moi et moi loin d'eux. Je sais que notre séparation physique interviendra après de multiples expériences et que je saurai me réjouir alors de leur liberté, de leur capacité à choisir pour et pareux-mêmes. Mais aujourd'hui, alors qu'ils n'ont que 4 et 5 ans, je goûte avec délices ces liens que nous tissons de plus en plus serrés et j'adore qu'ils expriment leur amour pour leur maman, qui dirait le contraire ?

C'est Alexandre, ces derniers jours de vacances, se blotissant spontanément contre moi et murmurant langoureusement "Maman, ze t'aime un peu". C'est Matthias, m'affirmant "Tu sais, Maman, partout où tu es avec nous, c'est agréable." Et les deux, hier, lors d'une longue marche, de me déclarer : "Maman, tu es la reine des mamans."

Emouvante et drôle, cette élection au rang de reine a donné lieu à diverses divagations, dont la conclusion a été que non seulement j'étais la reine des mamans, mais aussi, et à peu près sur le même plan, la reine des pommes de terre (nous avions fait notre récolte au jardin le matin même) !

DSC07438.JPG

DSC07456.JPG

DSC07453.JPG